Un magasin coopératif d’intérêt collectif (SCIC)


Parce qu’une SCIC, c’est fantastique !

Il n’est plus viable de se contenter de mettre à disposition des biens ou des services, de toucher de nouveaux clients et de lutter contre la concurrence. A l’avenir, les entrepreneurs mettront de plus en plus l’efficacité économique au service de l’intérêt général.

(Jean-Marc Borello)

 

Une entreprise basée sur le multi partenariat

La SCIC ou Société Coopérative d’Intérêt Collectif est une forme d’entreprise qui permet d’associer autour d’un même projet de développement territorial des acteurs multiples : des salariés et des bénéficiaires (ex : usagers, clients), ainsi que toute personne physique ou morale, de droit public ou privé, intéressé par l’activité de la SCIC, comme des bénévoles, des collectivités publiques, des entreprises, des associations, des particuliers…

Une société commerciale

La SCIC produit des biens ou services qui répondent aux besoins collectifs d’un territoire, par la meilleure mobilisation possible de ses ressources économiques et sociales au plan local. Vivant et se développant sur le secteur concurrentiel, elle fonctionne comme toute entreprise soumise aux impératifs de bonne gestion et d’innovation.

Des pratiques démocratiques

Elle respecte les règles coopératives : répartition du pouvoir selon le principe 1 personne = 1 voix (quel que soit le capital détenu),  implication de tous les associés dans la vie de l’entreprise et élection du dirigeant, maintien des bénéfices dans l’entreprise (minimum 57,5%) sous forme de réserves impartageables garantissant l’autonomie et la pérennité de celle-ci.

Un outil de développement localgarçonetfille

La SCIC s’inscrit dans une logique de développement local et durable. Ancrée dans un territoire, elle favorise l’action de proximité et le maillage des acteurs d’un même bassin d’emploi. Elle présente un intérêt collectif et un caractère d’utilité sociale garanti par sa vocation intrinsèque d’organiser, entre acteurs
de tous horizons, une pratique de dialogue, de débat démocratique, de formation à la citoyenneté, de prise de décision collective…

Nés de consommateurs engagé et ouvert à la participation des acteurs locaux, il est normal que ce projet se dote d’une gouvernance aussi singulière que celui d’une SCIC, qui place l’éthique et la coopération au cœur de son activité.